RDC: Un ministre interpellé hier pour «détournement» a retrouvé sa liberté
Bernard Biango Sango, le ministre interpellé pour détournement

RDC: Un ministre interpellé hier pour «détournement» a retrouvé sa liberté

Sa garde à vue n’aura duré que moins de 24 heures. Interpellé jeudi dans la soirée, le ministre des affaires humanitaires et solidarité nationale a été remis en liberté. C’est le concerné lui-même qui a annoncé sa mise en liberté. Il aurait immédiatement regagné son bureau où il a repris ses occupations habituelles.

Accusé de détournement, le ministre Biando se dit non concerné dans l’affaire pour laquelle il a été interpellé.
Dans une brève interview accordée à nos confrères de Congo Fm, Bernard Biando nie toute implication dans le dossier de disparition de l’enveloppe de 555. 580 dollars, destinée aux victimes de la catastrophe de Minembwe (Sud-kivu).

« Il y a eu vol chez le comptable du ministère qui m’a informé seulement cinq jours après le forfait et je l’ai fait arrêter », se dédouane le ministre incriminé.
Bernard Biando ne comprend pas le retournement de l’affaire contre lui. Se disant plaignant, il affirme avoir mis le comptable à la disposition des services spéciaux de la police.

« Les procès-verbaux existent », insiste -t-il.
Selon le ministre, l’argent débloqué depuis plus d’un mois par le trésor public était gardé dans le coffre – fort du comptable. Il dit avoir instruit ses services pour un décaissement en faveur des sinistrés de Minembwe, mais l’argent avait déjà été volé, regrette a-t-il.

Par Jean Pierre K

Laisser un commentaire

Fermer le menu