Afrique Infos

Le carrefour de l'actualité

RDC: accord sur un gouvernement conclu entre pro-Tshisekedi et pro-Kabila

2 min read

Les camps du nouveau président congolais Félix Tshisekedi, et de son prédécesseur, Joseph Kabila, ont annoncé vendredi la conclusion d’un accord sur la formation d’un gouvernement après six mois de négociations qui fait la part belle au camp kabiliste, largement majoritaire au parlement de Kinshasa. Le gouvernement est attendu depuis l’investiture de M. Tshisekedi le 24 janvier à la tête de la République démocratique du Congo (RDC) et la nomination d’un Premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba, le 20 mai, pourrait intervenir lundi prochain.

« Un accord vient d’être trouvé ce vendredi entre le FCC et le CACH », a annoncé sur Twitter le coordonnateur du Front commun pour le Congo (FCC, pro-Kabila), Néhémie Mwilanya, qui a négocié avec Cap pour le changement (Cach, pro-Tshisekedi).

« Le FCC rend un vibrant hommage à son autorité morale, le camarade Joseph Kabila, et à son partenaire, le président Félix Antoine Tshisekedi, pour leur (…) totale implication dans les concessions réciproques consenties par les deux parties à l’Accord de coalition », a ajouté M. Mwilanya dans un message à l’AFP.

« Ce sera un gouvernement de 65 membres: 42 proviendront du FCC et 23 des rangs de Cach », a avancé l’un des négociateurs de la coalition du chef de l’État, Me Jean-Baudouin Mayo.

Aucun des deux camps ne se prononce sur la question sensible de la répartition des ministères régaliens ou stratégiques (Intérieur, Défense, Economie, Finances, Budget, Mines…).

« Maintenant nous allons coaliser nos forces. Donc, ça veut dire que nous serons d’une même famille politique grosso modo. Et donc, que ce soit l’un ou l’autre, peu importe », avait déclaré le mois dernier le président Tshisekedi.

Dans un entretien à RFI/France 24, le chef de l’Etat demandait juste un droit de regard sur le choix des ministres régaliens.

« Le principe qui a guidé cette répartition est le poids politique de chaque famille politique à l’Assemblée nationale », a expliqué Me Mayo.

Antoine Félix Tshisekedi Tshilombo a été proclamé vainqueur de l’élection présidentielle du 30 décembre. Selon ces mêmes résultats officiels, le FCC kabiliste a remporté la majorité des sièges à l’Assemblée nationale et au Sénat, où l’élection de son président est prévue samedi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.