Les droits humains menacés en Inde

Les droits humains menacés en Inde

En ce moment même, le travail d’Amnesty International en faveur des droits humains en Inde est menacé.

Les autorités ont récemment effectué une descente dans nos locaux et ceux de Greenpeace, et nos comptes ont été gelés. Plus de 100 personnes ont perdu leur travail à cause de cela. De nombreux militants et militantes dans le pays sont exposés aux menaces et au harcèlement ; neuf d’entre eux ont été arrêtés et sont en attente de jugement.

Le gouvernement indien doit respecter le droit international et nous permettre de poursuivre le travail indispensable que nous effectuons.

S’il vous plaît, demandez au Premier ministre indien de cesser d’attaquer des militants et des organisations, y compris Amnesty International et Greenpeace.

Notre travail est essentiel pour surveiller les puissants. Aujourd’hui plus que jamais, montrons-leur ensemble que nous ne nous laisserons pas déstabiliser. Continuons à faire entendre nos voix en faveur des droits humains.

Sans les syndicats, les travailleurs ne seraient pas respectés. Sans les organisations de défense de l’environnement, nos forêts auraient disparu depuis longtemps. Sans nous, celles et ceux dont les droits sont menacés dans le monde entier ne pourraient plus se faire entendre.

Les gouvernements adoptent de plus en plus de lois visant à limiter notre militantisme. Et ces lois restent. Une fois qu’elles sont mises en œuvre, il est de plus en plus difficile de revenir en arrière. Amnesty International a récemment publié un rapport montrant cette tendance mondiale alarmante consistant à étouffer le militantisme.

Il faut y mettre un terme en Inde et protéger la société civile dans le monde entier.

Merci beaucoup,
Aakar Patel, Responsable d’Amnesty International Inde 
 

Laisser un commentaire

Fermer le menu