Cameroun: Libération de l’Archevêque de Bamenda

Cameroun: Libération de l’Archevêque de Bamenda

Après près de 24 heures de captivité entre les mains des sécessionnistes, l’Archevêque de Bamenda, kidnappé le 25 Juin 2019 a été libéré le Mercredi 26 Juin 2019 dans un état apparent de bonne santé.

L’ambiance est désormais aux retrouvailles à l’archevêché de Bamenda, resté orphelin pendant 24 heures, à la suite du kidnapping de Mgr Cornelius FONTEM ESUA, intervenu le 25 Juin 2019, par les séparatistes de la crise anglophone, et libéré le lendemain. Depuis ce Jeudi 27 Juin 2019, Le défilé des dignitaires de l’église catholique et de quelques acteurs politiques à cet archevêché, n’en finit plus. Le climat tendu de la veille a cédé place à la fête, La vie a repris de plus belle, c’est la grande satisfaction de ce côté : « Nous sommes très heureux que notre archevêque ait été libéré sain et sauf. Car, depuis l’annonce de son kidnapping par les séparatistes, nous sommes restés en prières et Dieu nous exaucé », indique un fidèle catholique à Bamenda.

Fin heureuse d’une histoire dramatique de Mgr Cornelius FONTEM ESUA, que beaucoup d’autres hommes d’église exerçant dans les deux régions anglophones en crise, n’auraient pas connu. En effet, depuis le déclenchement de la crise en 2016 à Bamenda et Buea, l’église catholique, a régulièrement été prise pour cible par les soldats de l’état imaginaire d’Ambazonie. Au cours de l’année 2018 trois religieux auraient ainsi trouvé la mort dans des conditions les plus atroces.

Tout commence par le père Alexandre SOB NOUGUI, assassiné le 20 Juillet 2018 à Buea. Suivra quelques jours plus tard, c’est-à-dire, le 04 Août de la même année, Gérard ANJIANGWE, séminariste du diocèse de Bamenda, tué devant l’église paroissiale de Bamessing. Le 21 Novembre 2018, près de trois mois plus tard, le père Cosmas OMBOTO ONDARI, missionnaire Kényan en service dans le diocèse de Bamenda trouvera à son tour la mort, assassiné par les mêmes groupes séparatistes. Bien avant ce kidnapping de l’Archevêque de Bamenda le 25 Juin 2019, un autre dignitaire du même diocèse en avait fait déjà la triste expérience. Il s’agit de Mgr Michael BIBI, Archevêque auxiliaire de Bamenda kidnappé par deux fois, les 05 et 06 Décembre 2018, puis remis en libéré sain et sauf. « Je leur ai parlé de la mission de l’Église dans la zone et de tout ce qu’elle tente de faire pour rétablir la paix. Ils se sont excusés et m’ont laissé partir », déclare t’il.

Cet autre kidnapping d’un dignitaire de l’église catholique qui est à Bamenda, intervient moins de deux mois après la visite du Premier Ministre Joseph DION NGUTE, venu en Mai dernier dans les deux régions anglophones en crise, procéder aux consultations devant faciliter le processus de paix dans ces soulèvements qui perdurent. A ce jour les résultats de cette descente sur le terrain du Chef de Gouvernement, restent toujours attendus sur le terrain du réel.

En rappel, Mgr Cornelius FONTEM ESUA et quatre de ses collaborateurs, ont été pris au piège par un groupe d’hommes armés près de Njinikejem dans le département du Boyo, région du Nord-Ouest Cameroun, alors qu’ils revenaient d’une visite pastorale le Mardi 25 Juin 2019.

Laisser un commentaire

Fermer le menu